Sorano, la lumiére incarnée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sorano, la lumiére incarnée

Message par Sorano le Ven 24 Juin - 17:42

Sorano

Dans l'univers d'Eria :

Nom : Sorano
Age : Indéfini (une trentaine de lunes pour l'instant)
Camp : Eria
Rang : Divinité


Physique : Sorano est une déesse, et a donc 3 yeux. Son oeil droit est bleu-vert, son oeil gauche noir sans pupille, et son troisiéme oeil est bleu marine. Elle a des espéces de symboles étranges sur son visage, partant du bas de ses joues, passant par ses deux yeux normaux et se joignant au niveau de son oeil divin. Son pelage en lui méme est blanc neige, avec ces mémes symboles sur ses deux pattes avant. Deux grandes ailes plumées noires sortent de son dos, et un crystal en forme d'étoile á quatre branches violet se montre sur son poitrail.
Sa queue est blanche, avec une grande flamme aux couleurs de l'arc-en-ciel qui parcourt tout le long. Comme tous les dieux, elle n'a pas de truffe.

Spoiler:


Caractére : Son caractére est difficile á définir. Elle est habituellement trés sérieuse, on est en guerre aprés tout. Sorano est une trés bonne dirigeante, et sait gérer une situation difficile avec aisance. Elle s'amuse quelquefois avec ses vieux amis, et hésite souvent á bien s'entendre avec son ancienne meilleure amie, Spirit, la reine de l'autre camp. Elle est sans pitié pour les guerriers Kiro, et ne supporte pas qu'on transgresse sa frontiére. Il arrive qu'elle s'énerve, et gare á ceux qui osent la  provoquer !



Histoire : Vous voulez connaitre mon histoire ? Toute ? Trés bien, je vais vous la raconter.
Mon histoire commence le jour oú Eria m'a choisie pour étre son héritiére.
Sachez que je n'étais pas encore une déesse, á la place de mon oeil j'avais un espéce de joyau en forme de diamant.
Á l'époque, notre peuple vivait bien loin d'ici, dans les terres abandonnées, que vous voyez á l'horizon, lá, juste deriére les montagnes.
Oui donc *hum hum* oú en étais-je ? Ah oui.
J'ai vécu une enfance plutot normale, avec ma meilleure amie, Spirit. Oui, avant qu'elle soit devenue une déesse. Nous étions inséparables. Personne ne savait qu'Eria avait été immortelle, méme pas moi. C'est le jour de mes 18 lunes que tout a bouleversé.

Je me baladais comme á mon habitude avec Spirit, quand un chat roux ailé, d'environ mon age, vint me voir. C'était Pepi, mon premier amour.
Qu'il était timide á l'époque, contrairement á Jaws. Lui était venu interrompre la révélation de Pepi, pour me draguer, comme d'habitude. Je doute qu'il m'ait vraiment aimé, c'était juste pour draguer.
Donc, voilá que je l'ai mis un rateau, quand Spirit se mit ,a se comporter bizarrement.
Elle parut en agonie, elle murmurait des mots que je n'entendis pas. Soudain, elle se leva, et annonsa :

-La fin est proche. Que le régne de la mort commence !

Ces mots me frappérent en plein coeur. Quel régne ? Pourquoi ?
Encore plus soudainement qu'elle s'ait exclamé, Spirit toussa, et un flot de sang sortit de sa bouche.
Elle tomba au sol, inconsciente.
Je restai figée lá quelques instants, puis repris mes esprits, et rammassai mon amie par la peau du cou. J'allais l'emmener voir ma mére, qui avait conservé ses pouvoirs de guérison, quand tout á coup un éclat noir voila le ciel. Tout était plongé dans l'obscurité. Je sentais Spirit remuer entre mes machoires. Je crois qu'elle avait vu le ciel, et la seconde d'aprés elle se libéra et poussa un cri d'effroi. Puis son regard s'assombrit.

-Tu sais ce qui se passe ? lui demandai-je.

-Non, mais c'est tout sauf bon, répondit-elle .

Une grande foule se rassemblait á l'autre bout de la clariére, devant la taniére royale.
Curieuse, je m'approchai. Des cri retentit, et les chats se dispercérent.
Du sol lui méme jaillirent des créatures félines étranges, noir profond et les pattes pointues, on aurait dit des crocs.
Ceux-ci bondirent sur tout ce qui bougeait, plantant leur pattes dans les chats, les tuant sur le coup.
C'était un pandémonium.

Un monstre se rua vers moi. Spirit avait disparu, et la créature plongea sa patte vers moi. Je poussai un cri. Soudain, ma vision devint blanche. Sa y est, la mort ! Adieu Spirit. Pepi. Meme Jaws.
J'ouvris mes yeux. J'étais toujours en vie, étendue au sol en tas. Devant moi se tenait une grande chatte blanche avec sept queues, face á l'ennemi, le poitrail transpercé.
Eria, ma mére.

-No-o-o-on ! hurlai-je

Pas elle ! Pas maman ! Encore une fois, non. Elle lácha un petit rire, et la créature noire explosa, son sang ( noir ) táchant l'herbe morte. Je restai bouche bée. Comment était-elle en vie ?
Eria se retourna vers moi, un trou noir béant dans sa poitrine, et sourit.

-C'est pas si facile de tuer une déesse !

Heiiiiiiin ???

Ma mére ? Une déesse ? J'essayeai de parler, mais le choc de cette révélation m'avait rendu muette.
Elle posa son museau sur mon front. Je ne pus m'empécher de sourire.
Á présent, je savais que je ne pourrais jamais perdre celle qui m'était chére.
Des créatures jaillirent sans cesse du sol, nous étions encerclés. Je regardai Eria, et elle hocha la téte. Ainsi nous nous lansames dans la bataille. Tuant monstre aprés monstre, toutes les deux ensemble. Nous étion instoppables ! Sauf que...
La plupart des ennemis dissipés, je fis un sourire triomphant, malgré la douleur de mes blessures.
Eria parut plus faible qu'avant, elle haletait, et son visage parut moins jeune. Elle me retourna tout de méme mon sourire et s'assit pour me soigner. Ceci parut la drainer de son énergie, mais elle ne se plaignit pas. Je la fixais avec inquiétude.

-Eria...dit une voix grave et grinsante.

Je sursautai. Je n'avais jamais entendu cette voix. Mais ma mére se figea sur place, et répondit á l'inconnu :

-Kiro...

Qui était ce “Kiro” ? C'était un grand chat noir comme la plus profonde des cavernes, avec six pattes, deux cornes charnues sur le haut du cráne, et trois yeux, comme Eria.
Celle-ci se leva difficilement, et les deux se cerclérent, comme s'ils traquaient une proie.

-Sorano, pars d'ici, dit ma mére.

-P-pourquoi ?

-Juste, pars ! Ce chat est dangereux. C'est aussi un dieu.

Je ne bougeai pas. Un dieu... mais alors...
Du sang jaillit devant moi. Je voulus crier, mais aucun son ne sortit .
Eria tomba au sol, inerte.
Mais...comment ? Elle....elle était censée etre immortelle.
Je levai la téte vers Kiro. Entre ses deux pattes avant, qui étaient couvertes de sang, gisait un oeil.
Un oeil violet en rouge, le troisiéme oeil de ma mére. Le dieu laissa tomber l'oeil au sol, et l'écrasa en un flot de liquide transparent.
Ma gorge devint séche. Je venais de comprendre... Le seul moyen de tuer un dieu... était de lui détruire son troisiéme oeil...
Une colére affreuse bouillonnait en moi. Je sortis mes griffes et bondis. Kiro je prépara á contrattaquer, quand son regard devint tout á coup trouble. Avant que je ne puisse l'atteindre, il disparut, ne laissant que le corps immobile d'Eria.

Je ne saurais comment dire, mais je me retrouvais incapable de pleurer. Méme pas une larme.
Puis, comme si je l'avais toujours su, je savais que faire. L'instinc me saisit, et je bondis vers le lieu d'assemblée, oú la bataille faisait toujours rage. Je montai sur la platforme, lá oú le conseiller montait pour s'adresser au peuple, et cria de toute mes forces.

-Que tout le monde m'écoute !

Tous les monstres s'éparpillérent, mais je devais m'occuper du moment présent.

-Laissez les morts, continuai-je, tous les survivants, rassemblez vous lá bas ! Ammenez-moi les blessés ! Je m'occuperai des plus graves tout de suite. Le reste, allez-y, si vous tenez á votre vie.

Une dizaine de chats s'approchérent de moi, tous portant des proches blessés. Eria m'avait appris quelques choses sur la guérison, et je fis de mon mieux pour soigner les plaies.
Quand la foule fut dégagée, un dernier chat vint vers moi.
Il portait Pepi par la peau du cou. Je le reconnus, c'était son frére jumeau, Azer.

-Sora....no, haleta-t-il, c'est sa patte avant... elle est... 'fin voilá.

La patte avant de Pepi était ensanglantée, on voyait presque l'os. Il paraissait vraiment souffrir...
Je pris un bandage, lui posa sur la blessure, puis cherchai que faire d'autre.
Je repérai des graines noires. Des graines de pavot !
J'en mis une dans la bouche du chat roux, et me tournai vers son frére, le regard désolée.

-C'est tout ce que je peux faire pour l'instant. Il aura du mal á marcher, donc il aura besoin d'aide.

Azer hocha de la téte, et s'éloigna vers l'assemblée, Pepi s'appuyant contre lui.
Je les suivis, et regardai qui restait. Une poignée de survivants me regardaient tous, certains inquiets, d'autres pleurant leurs amis, parents, ou enafnts morts.
Je balayai la foule du regard. Je repérai Needle, le conseiller de ma mére, un chat rous foncé avec deux queues aux bouts rouges. Il serrait Pepi et Azer contre lui, ses deux fils.
Non loin d'eux était Jaws et une chatte jaune á la queue en écailles. Je la connaissais, elle s'appelait Shima. Des tas d'autres chats. Mais oú était Spirit ?
Je fis une priére á Eria qu'elle ne soit pas morte. Tout á coup, elle se montra, quelques griffures ici et lá, mais sinon indemne. Je courus vers elle, folle de joie. Spirit se tourna vers moi, et sourit.
Je remarquai une petite silhouette á ses pieds. Une chatonne bleu-gris aux yeux rouges.
C'était presque la double de mon amie, á part sa queue, qui était enroulée en spirale sur elle méme.
Elle dormait.
Je jetai un regard questionnant á Spirit, qui me dit :

-Je te présente ma petite soeur, Ilumi, je viens de la sauver de la mort. Mais... ma mére n'a pas été si chanceuse. Elle est morte lors de la mise-bas...je...je n'ai rien pu faire....

Elle s'e mit á sangloter. Des larmes tombaient de ses yeux et s'écrasérent sur le visage d'Ilumi.
Je la serrai contre moi, lui donnai un coup de langue réconfortant, et m'éloignai vers une pierre.
Je montai dessus, et m'adressai aux chats rassemblés.

-Chats de ce pays. Je vous apporte les tristes nouvelles de la mort de notre reine Eria.

Quelqu'un cria “NON !”, mais le reste de la foule resta silencieuse. Je continuai, le coeur lourd.

-Nous ne pouvons plus vivre ici. Les monstres pourraient revenir á tout moment. Un long voyage s'annonce pour nous. Il y a des terres au delá des montagnes, nous nous y installerons lá bas.
Nous n'avons plus de temps á perdre, suivez-moi !

Je me retournai et me dirigeai vers les montagnes. Des bruits de pas suivirent. Désormais, je devais conduire mon peuple vers une nouvelle vie. Le voyage s'annonsait difficile, mais á présent je devais  sauver mon peule. J'étais l'espoir de ce monde.

Le voyage n'était pas des plus spectaculaires, on marchait, se reposait et mangeait. Je restai devant, pour diriger le groupe. Pendant plusieurs jours, le voyage continua. Certains se fatiguaient vite.
Nous dúmes faire de plus en plus de pauses.

Un jour, lorsqu'on pouvait apercevoir un morceau de ciel bleu en haut des montagnes, un désastre frappa la caravane.
L'on retrouva une mére et ses chatons, morts éventrés. Les blessures étaient cerclés de noir, comme si une créature des ténébres les avait assassinés. Je questionnai les veilleurs. Aucun monstre n'était entré, ou sorti.
Ceci voudrait dire que... l'un d'entre nous était une créature !
Je rassemblai Pepi, Azer, Spirit, Jaws, et Needle. Nous ménámes l'enquéte. Je ne pus m'empécher de soupsonner Jaws, il était toujours trés secretif...
Ne pouvant attendre plus longtemps, nous reprímes le voyage. Ilumi grandissait bien, malgré l'absence de quoi se nourrir. En plus il nous fallait transporter le gibier avec nous.

Aprés de longs jours de marche, nous nous retrouvámes dans les montagnes. Un vent froid soufflait si fort que certains des plus faibles furent emportés et jetés sur les rochers en bas.
Á chaque coin mon ventre se noua de culpabilité de ne pas avoir pu sauver ces pauvres chats.

Dans une caverne, lorsque je sortais faire ma toilette j'aprsus deux silhouettes au loin.
L'un d'eux était Jaws, l'air choqué, et , allongé á ses pieds, la gorge transpercée, était Needle.

-Ja-a-w-ws ! hurlai-je
-Hein ? fit-il, surpris.

Je le fixai avec tant de haine, lui, lá... Je le savais ! Il avait tué Needle ! Démasqué en plein crime !
Quand il vit mon expression, il sursauta, et regarda le cadavre sous ses pattes.

-Attends Sorano ! Insista-t-il, Je peux expliquer !

-Il n'y a pas d'explication nécéssaire ! Tu es un monstre ! Tu vas nous le payer !

Je bondis sur lui, préte á l'achever, quand des bruits confus résonnérent derriére moi.
Apparurent Pepi, Spirit, Azer et Shima.
Tous les quatre nous fixaient avec confusion, et peur. Puis, Pepi remarqua le corps.

-Papa ! s'exclama-t-il

Azer le suivit, et tous les deux pleurérent leur pére, fourrant leurs museaux dans son flanc.
Spirit et Shima regardaient toujours moi et Jaws, qui se débattait en vain pour se libérer.

-Sorano... que se passe-t-il ? demanda Spirit

-C'est Jaws... c'est lui l'imposteur...

Les yeux de mon amie s'écartérent, et elle parut tout á coup sérieuse. Pepi et Azer revenérent á son coté, et Shima avait l'air inquiéte.

-Du coup... tu vas lui faire quoi ? s'enquit-t-elle timidement.

-Je vais le tuer.

-NON !

La petite chatte jaune bondit et se planta devant Jaws. Je tentai de la dégager, mais elle se bougea pas. Azer prit sa défense.

-Pourquoi pas le surveiller ? proposa-t-il.

-T'es malade oú quoi ? interrompit son frére, Il a tué pére !

-Oui mais...on sait pas que c'est lui. SI on le surveille, et que les meutres s'arrétent, on le saura que c'est bien Jaws.

Le matin, nous continuámes notre voyage, mais je gardais Jaws prés de moi, afin de ne jamais le perdre de vue. Et il n'y eut aucune mort avant notre arrivée.
La vue était magnifique. Des prairies vertes, des foréts giboyeux, tout ce dont on aurait besoin.
Il y avait méme un lac au centre.
Je m'apprétais á partir installer notre nouveau camp, quand le ciel redevint tout á coup noir.

Oh non !

Les créatures de Kiro nous avaient suivies ! C'était de ma faute ! Je n'aurai jamais dú les conduire ici ! C'était comme ce fameux soir, méme pire.
Des monstres déboulaient de partout, tuant tout ce que bougeait.

J'en tuais autant de possible, mais mon énergie se drainait vite aprés ces lunes de marche.
Soudain, Kiro lui méme jaillit devant-moi. Son regard était meurtrier et il bondissait vers moi á toute vitesse. Cette fois c'était la bonne ! J'allais mourir !
Une silhouette bleu-grise se planta devant moi, et le dieu s'arréta juste á temps.

-Spirit ! criai-je, soulagée.

Celle-ci ne dit rien, mais resta figée entre moi et Kiro.

-Spirit ! Te voilá ! Allez, mets toi sur le coté afin que j'extermine notre seul obstacle, dit-il d'une voix mielleuse.

-Non. Sorano est mon amie.

-Dégage ! Tu m'obéira...Aah...Argh !

Spirit frappa soudain de toutes ses forces dans le troisiéme oeil de Kiro, qui hurla de douleur et de surprise. Elle l'extirpa de son front et l'écrasa au sol. Kiro tomba, mort sur le coup.
Je me relevais, rayonnante, et me précipitai au coté de Spirit.

-T'as réussi ! Tu nous a sauvé !

Encore elle ne dit rien, mais regardait la flaque de liquide dégoutante qui avait été l'oeil de Kiro.

-Pardon... dit-elle, Pardon, pére.

Je me figeai. Pére ? Je ne comprenais plus rien...
Enfin Spirit se retourna. Elle me regardait comme elle ne m'avait jamais regardée avant. Son regard était sadique, et elle souriait d'une telle fason qui la rendit presque flippante.

-Oh, Sorano... débuta-t-elle, Tu es si naíve, si.... attends je cherche le mot... NAIVE !

Elle s'éclata de rire, un rire froid qui me persa jusqu'au fond du coeur.
Toujours souriante, elle continua.

-Tu veux savoir tout ce que j'ai fait ? Hein, tu veux ? Ha ha ha ! Trés bien.

Son attitude changea soudain, elle devint sérieuse.

-Tout d'abord, c'est moi qui ai appelé les forces des ténébre au début. Mais bon t'étais lá.
Ensuite je me suis rendue á la pouponniére. J'ai tué ma mére et sa portée. Oui Ilumi aussi !
Celle que tu vois lá est une illusion crée pour éviter d'éveiller les soupsons.

Elle se remit á rire, et la chatonne aussi, le méme rire sadique. Puis Spirit frappa sa soeur d'une patte, et elle se transforma en brouillard. Toujours ricanant, la chatte bleu-gris continua.

-J'ai tué cette pauvre mére et ses chatons. Needle aussi ! J'ai eu assez de chance que Jaws soit sorti pour faire ses besoins, et soit tombé dessus par hazard. Et puis j'ai tué mon cher pére. Il me gonflait un peu, lui, avec ses idées de domination et blablabla.

Je regardais maintenant Spirit, une haine bouillonante en moi, et je lui jetai, la voix tremblante.

-Tu me dégoutes... tout se temps je te croyais mon amie, et tu m'as TRAHIE !

Spirit me dévisagea, toute trace de sourire effacée.

-Ah oui, et j'ai oublié de dire...

Elle fit un geste de queue, et apparurent devant elle deux matous roux clair ailés.
Pepi et Azer parraissaient confus. Ce dernier s'approcha de Spirit, et lui toucha le museau avec le sien.

-Il se passe quoi ?

-Oh... pas grand chose mon amour... juste la vérité.

MON AMOUR ?!

Pepi parut tout autant bouleversé que moi. Tout á coup, une frisson parcourut l'échine de Spirit.
Puis des pics sombres sortirent de son dos. Sa queue se mit á pousser une pointe.
Deux cornes noires se forcérent de sa téte, et son front s'ouvrit en un troisiéme oeil.

-AHAHAHAA !

Spirit était devenue une déesse. Azer la regardait fiérement, tandis que la chatte posa quelquechose sur son front. C'était un joyau noir, qui envoyait des veines noires sur tout son corps.

-Dans peu de temps, dit la déesse, Azerounet deviendra une créature á part entiére, et nous pourrions étre ensemble, pour toujours et á jamais...

-NON !

Pepi bondit sur son frére, et tenta de lui arracher le joyau maudit. En vain.

-Désolé, frére ! cria Azer, Le seul moyen d'empécher ma transformation serait de me tuer.

Le regard de Pepi se troubla, mais soudain il parut déterminé, et sortit ses griffes.
Azer prit soudain un air apeuré.

-Tu....tu n'oseras pas...

-Si...

-M-m-mais, je suis ton frére.

-Je le sais bien...

-Je t'en supplie ! hurla Azer, Ne fais pas sa ! Rejoins-moi ! On pourra étre ensemble !

Pepi planta ses griffes dans l'épaule d'Azer, qui gémit de douleur.
Il lui cria á la figure.

-Eh bien on mourra ensemble ! Je ne te laisserais pas suivre le chemin des ténébres !

Ils déboulérent dans le lac avec un gros Platch !

-No-o-o-o-o-o-on !

J'hurlais á pleins poumons en courant vers l'eau. Je cherchais toute signe de vie dans les eaux sombres, mais rien n'était. Lá, je me mis á pleurer.

-Non... Pepi... Je t'aime... ne fais pas sa....

-Oh, sa c'est vraiment dommage, fit la voix de Spirit, il serait un bon guerrier, Azerounet.

Soudain le crystal sur mon front se brisa. Une lumiére aveuglante m'éblouissa. Je sentais Des ailes pousser de mon dos, la flamme de ma queue se mit á brúler d'une intensité ardente.
Mes pattes touchérent á nouveau le sol. J'étais devenue á mon tour une déesse.

Spirit parut terrifiée. Mais elle bondit tout de méme sur moi, visant mon oeil frontal.
Je réagis immédiatement, une lumiére bleue m'envelloppant, j'envoyais tout mon pouvoir sur Spirit.
Elle résista, mais pas pour longtemps. Je l'envoyai vers l'autre bout du lac, et ramenai mon peuple vers moi.

Depuis ce jour, nos territoires sont séparés par une barriére magique, le lac au centre.
Nos deux clans prirent le nom d'Eria, et de Kiro, en hommage á nos parents.
Maintenant, vous savez tout. Alors cassez-vous, et laissez moi terminer mon repas en paix.

IRL :

Pseuedo(s) : Matilda2OO2, Auras, Topaz... j'en ai trop
Age : 14 ans ewe
Commemt avez vous decouvert ce forum ? : Je l'ai crée wesh
Autre ? : Mon clavier est pourri... et bon jeu sur le fow' Very Happy
avatar
Sorano
Admin

Messages : 40
Date d'inscription : 23/06/2016
Age : 15
Localisation : En train de te sanctionner huehuehue

Voir le profil de l'utilisateur http://eria.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum